Recherche

Recherche

Accueilarrow_forward_iosMa journée à Montreux Rivieraarrow_forward_iosAvec Christelle Conne au royaume du chasselas

Avec Christelle Conne au royaume du chasselas

La jeune vigneronne aime les vignobles de la Riviera, les restaurants à la cuisine terrienne et la plage de Rivaz.

 

Propriété familiale depuis le 15e siècle !

Il existe des domaines viticoles toscans qui se targuent d'être des propriétés familiales depuis le 15e siècle. Rien d'extraordinaire : la famille de Christelle Conne vinifie également depuis cette époque. En gros, cela représente vingt générations. La cave de dégustation de Chexbres, où Christelle accueille ses hôtes pour des dégustations, est également très ancienne. Des tonneaux imposants bordent le mur, une voûte ferme le haut. La lumière pénètre à l'intérieur par un vitrail coloré, conférant à la pièce un air presque solennel.
 

A generic square placeholder image with rounded corners in a figure.
Rendez-vous des vigneronnes : Christin Rütsche (à g.) et Christelle Conne aiment le terroir de Montreux Riviera.


« Le chasselas restera toujours notre cépage ».
Quand on a autant de tradition derrière soi, on peut s'y fier, on ne doit pas courir après les modes ou réinventer la roue. Ainsi, la palette de cépages dans les vignobles de Christelle est majoritairement traditionnelle. Cela signifie que le chasselas y donne le ton. « Le sol est parfait pour le chasselas. Il restera toujours notre cépage ». Les questions de style ne sont guère non plus un sujet de préoccupation pour Christelle. « J'ai assez à faire avec les différents millésimes et leur typicité ». Avant d’ajouter : « Je ne supporte pas le discours sur les vins dits féminins ». Ça a le mérite d’être clair ! Le parcours de Christelle ne s'est pas orienté directement vers le vin. Elle s'est d'abord formée à Sierre dans le domaine du tourisme. Plus tard, elle a même travaillé chez Rivella.

Lion d'Or & Brasserie des Négociants.
Il n'y a pas de vignerons ou de vigneronnes qui n'aient pas un flair particulier pour les restaurants. C'est dans la nature des choses. Christelle aime la brasserie Lion d'Or à Chexbres, un restaurant de village avec des plats « terriens » préparés avec amour - et bien sûr une belle présence de vins locaux. A Vevey, c'est la Brasserie des Négociants. Elle brille avec ses röstis et, en automne, avec ses plats de gibier et de champignons. Elle aime aussi le Demi-Lune à Chardonne, dirigé par Philippe Verdan, un homme plein d'initiative et de dynamisme.
 

Le bien-être en plein air.
La vue depuis la cave de dégustation de Christelle est - comme la plupart du temps dans la région - époustouflante. Son voisin, le domaine Bovy, a accueilli une jeune start-up qui y propose la Swiss Wine Therapy. Un dispositif de soins du corps, mais aussi deux baignoires en cuivre dans lesquelles on peut se relaxer en plein air et profiter de la vue sur le lac - ce qui n'exclut pas, bien sûr, de boire un petit coup de temps en temps.

Chiller au bord du lac ? Rivaz !
Et que fait Christelle Conne quand elle ne travaille pas et ne se repose pas dans les restaurants ? Elle aime particulièrement se promener dans les vignes, sans but précis. « Chez nous, il y a d'innombrables petits chemins dans les vignes. D'ailleurs, chez nous, tout est tricoté de manière très étroite. Parfois, les gens sont déçus. Nous n'avons pas les conditions américaines, nous ne pouvons pas offrir de spectacle. Cela reste toujours un peu mystérieux, austère, un peu teinté de protestantisme ». Le lac Léman a marqué Christelle Conne. « Il n'y a pas de saison préférée pour venir au bord du lac Léman. C'est toujours intéressant et varié ». Comme sa collègue Christin Rütsche, Christelle aime passer du temps au bord du lac. Alors que pour Christin, c'est Cully, Christelle préfère Rivaz. « C'est complètement anti-spectaculaire ici. Mais tout simplement beau ».


Texte original en allemand :
Stephan Thomas pour Gault & Millau